05 63 58 75 91 -  lacougotte.cadoul.mairie@wanadoo.fr - Le Bourg 81500 Lacougotte Cadoul

C 'était la classe unique, tous âges et tous niveaux, de six à quatorze ans. On y préparait le certificat d 'études.


Beaucoup d’enfants venaient de loin, faisant trois ou quatre kilomètres à pied sur les chemins communaux. Presque tous mangeaient à l’ école : on apportait la gamelle que l'on chauffait sur le poêle, sous la surveillance du maître. Ce poêle, on l’allumait tous les matins, avec le bois fourni par les familles.
Les souvenirs liés aux maîtres sont variés. Les anciens se rappellent de Madame et Monsieur Lugan; mais surtout de Monsieur Valax dont le caractère fantaisiste a marqué ses anciens élèves ! "C’était un numéro ! ". Le récit de ses exploits en amuse encore certains !

 

Avant 1876 : L 'école, fréquentée par les parents de nos anciens se situait à côté de la Croix, au lieu-dit La Baunelle. Elle a été détruite , mais il reste encore le puits.

 

1876 : Suite à la loi Jules Ferry, la première école laïque, gratuite et obligatoire du village est construite en 1877. Elle est toujours là, c 'est la grande bâtisse, pas loin du Château d' eau, sur la route de Pratviel.

Dans le même bâtiment, il y avait la mairie, l 'appartement de l'instituteur, le bureau de poste, la classe.

 

En 1955 l’ancienne école se fissure : danger ! Elle est abandonnée et une nouvelle construction est entreprise au bourg, sur un terrain acheté à Monsieur Vergnes. La nouvelle mairie sera bâtie séparément en 1956.
Pendant les travaux, pas question de vacances supplémentaires, l'école continue ... Dans la maison de Monsieur Vergnes (Maison de Joëlle aujourd'hui) !
 

En 1957, la nouvelle école est prête. Elle comportait déjà une salle de classe, un préau, des WC, le logement de l' instituteur, et une salle pour les repas où les gamelles se réchauffaient sur la plaque spéciale fabriquée par le forgeron.

C'est l'époque d’ Hervé Blanc, de Gérard Rex, d’ Yvon Jau, des Sancé ...
Toujours classe unique, les jeunes maîtres s’ y succèdent  jusqu’ à Françoise Dalenc qui  y fera une longue carrière.

La Cantine commence à s’organiser:

- De 1975 à 1980, Claudine Blanc fait la cuisine chez elle et apporte les repas à l 'école.

- De 1980 à 1988, ce sont "Pépé et Mémé Rex" qui assurent la cantine : cuisine avec les produits de la ferme, repas chez M. Rex au prix de 9 francs, puis 10 francs. Il y a du monde à la cantine ! Vingt deux à Vingt cinq enfants, la maîtresse (Françoise), et Estelle qui sera la première CES.

- À partir de 1989, la cantine déménage au Presbytère. Les repas sont préparés par des traiteurs et la surveillance est assurée par le personnel du Syndicat Intercommunal du Regroupement Pédagogique (SIRP).

Le S.I.R.P. est créé pour gérer le Regroupement Pédagogique Intercommunal (RPI), une nouvelle organisation scolaire adaptée à la situation du moment. En effet, si à Cadoul il y a trop d’ enfants, à Veilhes la baisse des effectifs peut entrainer une fermeture de classe ... Déjà, deux écoles ont été fermées à Roquevidal et à Marzens.

Des consultations ont lieu dans les différentes communes concernées (Veilhes, Viviers, Roquevidal, Lacougotte Cadoul) avec les parents d'élèves et les conseils municipaux. Les maires (Messieurs Gress, Fabre, Escarboutel et Hérail) s'impliquent pour la mise en place de cette nouvelle structure  scolaire qui permet la sauvegarde de l' école dans leurs communes et plus de possibilités pédagogiques (projets d'école, piscine, sorties, etc .. )

Nouveautés du système :

- Les enfants sont accueillis dès trois ans, les petits (maternelle, C.P.) à Lacougotte  Cadoul, les C.E.1 et C.E.2 à Veilhes et les C.M.1 et C.M.2 à Viviers.

- Le ramassage scolaire est assuré par un bus de la FEDERTEEP.

 

- Une garderie située à Lacougotte Cadoul accueille les enfants au départ et au terminus du ramassage.

Ce nouveau système permet la création de nouveaux emplois et a pour conséquence la nécessité d 'adapter les locaux aux situations nouvelles. Des travaux d'aménagement sont alors éffectués :

1989 : Le local des repas devient dortoir pour les tout-petits.

1992 : Réfection du préau de l'école en baies vitrées coulissantes et carrelage au sol pour en faire une salle de psychomotricité.

1995 : l’école de Lacougotte Cadoul devient École Maternelle : les C.P. vont à Veilhes .

1996/1997 : construction du nouveau préau.

La mise aux normes de la cantine et du dortoir est nécessaire. Pour que tous les locaux scolaires soient regroupés sur le même site, le choix est fait  d'utiliser l' ancien logement de fonction de l'instituteur.

 

Rédaction : René AZÉMA

Sources :

- Archives de la mairie

- Témoignages des anciens : Elie Blanc, né en 1919 - Elisa Blanc, née en 1922 - Gabriel Rex, né en 1923 - Yves Gress, maire de 1977 à 2001

Enquête de Sylvie Hernandez et Joëlle Montanié.

 

 

Les enfants sont scolarisables jusqu'au CM2 grâce à la présence de 3 écoles réparties sur 3 communes: Lacougotte Cadoul, Veilhes et Viviers-Les-Lavaur.

 

Les inscriptions ont lieu à la mairie de Lacougotte Cadoul.

 

Maternelle à Lacougotte Cadoul - CP et CE1 à Viviers Les Lavaur - CE2 à CM2 à Veilhes

 

Le Syndicat Intercommunal de Regroupement Pédagogique (SIRP) est chargé de la gestion des trois écoles.

Site internet: http://sirp.fr/

 

Garderie:  Lacougotte Cadoul les jours d'école de 7h30 à 8h30 et de 16h15 à 18h30.

Cantine: 11h45 à 13h15.

Ramassage scolaire: deux bus avec accompagnatrice font le lien entre les écoles.

​​​​​

 

 

 

Histoire de l'école de Lacougotte racontée par les anciens: